samedi 27 mai 2017

Corps d'Etat

Auteur : Christophe Martinolli
Autoédition
Format numérique

Résumé : 

Erwan est un jeune assistant parlementaire. Il comptait se reposer, et avait promis de prendre soin de sa femme Claire après la campagne présidentielle : ils attendent leur premier enfant et sont fous amoureux. Mais du jour au lendemain, leur vie bascule. Le soir-même de sa réélection, le chef de l'État s’est effondré sur l'estrade de la Concorde, foudroyé par une attaque cardiaque...
Paris est en état d'urgence.
Sa meilleure amie et collègue Ambre découvre qu'il ne s'agit pas d'une mort naturelle. Elle devient la seule témoin d'un complot contre le président de la République française et disparait en laissant l'unique preuve à Erwan.
Menacé et traqué par des hommes d’État, Erwan fera tout pour protéger Claire.
Il ne peut compter que sur lui-même...



Une très belle surprise que ce roman! Lorsque j'ai vu thriller politique, j'ai un peu grincé des dents car ce que j'ai pu lire m'a toujours laissé un goût amer. 
Clairement, la politique en littérature, ce n'est pas ma tasse de thé mais Christophe Martinolli a réussit à me faire changer radicalement d'avis sur le genre.


Corps d’État n'est pas un thriller mais LE thriller.
Dès le départ, le ton est donné, un rythme haletant, des événements qui s'enchaînent à une vitesse effrénée. 
J'ai eu l'impression de courir un sprint sans savoir ou la mort se cachait.
L'auteur tient son histoire d'une main de maître et j'ai totalement adhéré et adoré ce roman qui m'a réconciliée avec le genre. 


C'est un roman qu'on lit d"une traite car relativement court permettant à son auteur de tendre le suspens au maximum sans s'encombrer de longueurs inutiles.
La plume est incisive et va droit au but en nous fournissant malgré tout suffisamment de descriptions pour qu'on s'y projette. 
J'ai trouvé sa construction très visuel!
J'espère pouvoir lire de nouveau cet auteur très prometteur.


En bref, un très bon thriller court et efficace!

 

vendredi 26 mai 2017

La Croqu'auteur(e)


Bonjour les amis! J'espère que vous allez bien et que pour la plupart vous faites le pond en lisant sous le soleil les doigts de pied en éventail. 
Pour ma part, j'ai préféré rester derrière mon écran car aujourd'hui, je voulais vous présenter une auteure que j'affectionne particulièrement pour son univers à la fois poétique et tellement humain. Une ode à l'ouverture d'esprit!
Je pique votre curiosité n'est ce pas?


Alors aujourd'hui je croque Amélie Haurhay! 
 


1) Une petite présentation pour commencer.

Je vis à Amiens où je suis documentaliste/chargée de veille. 
Je quitterai la trentaine dans 2 ans ! J'écris depuis environ 5 ans.


 

2)  As-tu une autre passion que l’écriture ?

Pleins ! La lecture, les travaux manuels (couture, tricot, crochet). 
J'aimerais que mes journées soient plus longues pour pouvoir réaliser tous mes projets de création ou pour pouvoir lire tous les livres qui me tendent les bras !



3) D’où t’es venue l’idée de cette histoire ?

L'idée de mon premier roman remonte à début 2015. 
Ce n'est pas directement lié aux attentats qui ont touché notre pays, mais dans les semaines qui ont suivi, la tolérance, le rapport à l'autre et l'ouverture d'esprit étaient encore plus présentes que d'habitude dans mes réflexions. 
C'est sur ces aspects que la première l'idée du Mystère des Ghénas est née : un personnage principal qui chercherait à comprendre l'autre alors que son entourage est enfermé dans un schéma de pensée étroit. 
Au départ, j'envisageais cette histoire comme un conte pour des enfants de 7-8 ans ; en l'écrivant et en faisant évoluer le caractère et l'âge de mes personnages principaux, c'est devenu un roman adolescent/jeunes adultes.


4) As-tu une source d’inspiration ?

Pas une mais plusieurs. Ça peut être une actualité, une réflexion sur le monde qui nous entoure, une conversation entre amis ou un mauvais jeu de mots.
Quand l'étincelle de l'inspiration jaillit, elle peut tirer le début d'une histoire de la plus insignifiante ou la plus comique des situations. 
Ensuite, il faut savoir broder autour de cette petite étincelle. 
Parfois, ça ne donne que quelques lignes écrites à la va-vite et qui ne permettent pas de déboucher sur une histoire construite. 
Mais l'important pour moi, c'est d'exercer mon esprit et mon imagination pour envisager chaque jour (ou presque!) de nouvelles histoires. 
Qui sait si un jour lointain, ces petites idées ne déboucheront pas sur un nouveau roman ?


5) Peux-tu nous parler de ton roman en quelques mots ?

Le Mystère des Ghénas raconte l'histoire d'Azur, jeune fille de 15 ans, qui vit au cœur de la forêt avec son peuple, les Ghénas. 
Elle est aussi curieuse et ouverte à l'inconnu que les Ghénas rejettent le contact avec l'extérieur, et se retrouve donc souvent en conflit avec les Anciens de son village. 
Sa rencontre avec Oraé, un jeune homme apparu mystérieusement dans sa forêt, va venir bouleverser son univers.
La communication entre eux ne se passe pas comme prévu au départ. 
Je n'en dis pas plus pour ne pas révéler la clé du mystère, mais Azur et Oraé, en découvrant l'autre et en essayant de résoudre le mystère des Ghénas, vont se découvrir eux-même et quels adultes ils deviendront.


6) Quand écris-tu ? As-tu une heure particulière ou une routine pour écrire ?

Je peux écrire à n'importe quelle heure de la journée. 
Je n'ai pas vraiment de routine. Comme j'écris le plus souvent sur papier, je peux écrire n'importe où. 
Si je suis chez moi, j'écris avec une bonne tasse de thé à mes côtés et une bande originale de film en fond sonore. 
Si je suis dans les transports en commun, j'ai là encore une bande originale dans les oreilles. Mais je peux aussi me passer de ces éléments d'atmosphère. Ce sont surtout les poussées d'inspiration qui me portent vers le papier et le crayon, peu importe l'endroit.


7) Que représente l’écriture pour toi ?

Écrire, c'est pour moi l'occasion d'exprimer autrement mes réflexions personnelles, une autre façon de poser mon propre regard sur le monde. 
C'est aussi le plaisir de construire une histoire, d'en tisser toute la trame et d'imaginer d'autres univers. 
Et puis, écrire et créer des personnages permet d'exorciser ce qui nous fait peur ou ce que nous n'aimons pas dans ce monde, pour essayer d'en retirer de la joie ou de l'espoir.


8) As-tu un(e) auteur(e) préféré(e) ?

Plusieurs en fait, et dans des genres et styles variés : J.K. Rowling, JRR Tolkien, GRR Martin, Agatha Christie, Tom Clancy, Amélie Antoine, Clémentine Beauvais, Philipp Pullman, Mathieu Valentin, Dan Brown.



9) Pourquoi avoir choisi l’autoédition ?

J'ai découvert l'autoédition pendant l'écriture du Mystère des Ghénas. Jusqu'alors, j'envisageai d'envoyer mon manuscrit à des maisons d'édition. 
Mais j'angoissais tout de même à l'idée de recevoir des réponses négatives. 
J'ai vu dans l'autoédition le moyen de partir directement à la rencontre des lecteurs et de proposer mes histoires à un large public.


10) As-tu des projets en cours ou à venir ?

Je suis actuellement plongée dans l'écriture de mon second roman. 
Je termine la première version de ce qui sera une sorte de science-fiction politique. 
Idéalement, j'aimerais le publier fin 2017, à condition de bien avancer dans les différentes étapes de relecture et de corrections. 
Ensuite, je me plongerai dans mon troisième roman dont j'ai déjà tracé la trame de l'histoire.



11) Un mot pour la fin ?

Tout d'abord, merci à toi de m'avoir proposé cette interview, et aux lecteurs de ton blog qui auront pris le temps de la lire. 
Merci aussi à toi et aux autres blogueurs littéraires de mettre en lumière les œuvres des auteurs autoédités. Sans vous, nous aurions du mal à exister.
Et un dernier merci, aux lecteurs qui se sont déjà laissés tentés par mon roman ou qui le feront. Grâce à vous, je me sens de plus en plus « auteur »:)
 

Merci à Amélie Haurhay pour cette interview.  Le Mystère des Ghénas est un roman que je vous recommande chaudement et dont vous sortirez sans doute plus riche et avec un autre regard sur le monde et sur les autres.
Je suis vraiment heureuse d'avoir pu en découvrir d'avantage sur Amélie et je vous encourage à découvrir son univers.

Ma chronique sur Le Mystère des Ghénas



 




jeudi 25 mai 2017

Tag Liebster Award



On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau TAG ! Merci à Victoria du blog Un point c'est tout de m'avoir taguée!
C'est un TAG où je dois raconter onze choses sur moi puis répondre aux questions que Victoria a concoctées!
Puis j'écris à mon tour, onze questions pour onze futures victimes :)


Onze petites choses sur moi :
  • Je suis fan de Kinder, (pas les enfants, le chocolat) je les mange un par un : une boite par une boite en fait, sitôt que c'est ouvert, c'est fichu...
  • J'adore les chats et j'en ai trois que je surnomme mes bébés (non je ne suis pas gaga...en fait si peut-être un peu) de leurs petits noms : Pépère, Poufpouf et Biscotte (la seule qui a réussit à garder son prénom d'origine).

  •  Je viens de débuter une formation intensive de BTS ESF (économie sociale et familiale) pour pouvoir travailler à terme à l'inclusion des personnes en situation de handicap.

  • Je suis totalement fan de la Norvège et je suis même détentrice d'une licence en norvégien!

  • Je jure comme un charretier au volant, c'est une vraie catastrophe!

  • Je suis croisée avec une mamie en charentaise : j'aime bien être pépère chez moi avec mon bouquin et mon cappuccino.

  • J'adore écouter du métal mais je ne suis pas sectaire niveau musique.

  • Je suis fan de la Reine des Neiges et des Disney en général

  • J'adoooooore l'animation japonaise <3

  • Ma musique de film préférée : le Dernier des Mohicans
  • Je viens de découvrir Lindsey Stirling et depuis je regarde toutes ses vidéos!


Les question de Un point c'est tout : 

1. A quel personnage littéraire tu t’identifies le plus ? 
Ophélie de "La Passe Miroir". Complètement dans mon univers, je marche un peu à côté de mes pompes parfois (bon ok, souvent en fait...) ^^

2. Une adaptation au cinéma qui, loin de t’avoir déçu(e), t’as vraiment emballée ? 
Une réponse un peu trop facile mais : Harry Potter.

3. Quel est ton pêché mignon (gourmandise) ? 
Les Kinder Country!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Rien que d'y penser, je fais une crise de manque!

4. Cite trois autres de tes passions/hobbies en dehors de la lecture.
Le Dessin : depuis toute petite, l'écriture : depuis longtemps aussi et le calinâge de chats : depuis toujours <3

5. Quelle est, selon toi, la plus jolie couverture de livre qui aie un jour croisé ta route ? 
Le premier tome de Victorian Fantasy : Dentelle et Nécromantie que je viens de finir! (absolument génial <3)

6. Quel serait le job de tes rêves ? 
Conseillère en éducation sociale et familiale dans un pôle social ou une structure d'inclusion des personnes en situation de handicap.

7. Tu arrives à lire plusieurs livres à la fois, ou tu préfères te concentrer sur un seul à la fois? 
J'ai testé de lire plusieurs livres en même temps mais ce n'est définitivement pas fait pour moi, donc un à la fois!

8. Si tu devais t’inventer un nom de super héros, que choisirais-tu ?
Super Kikiton!!! (Meumeu si tu me lis ^_^)

9. Comment en es-tu venu à la lecture (ton parcours littéraire) ? 
Toute jeune : à 8 ans, je lisais les livres de la bibliothèque rose, surtout Jojo Lapin^^ Puis, il y a eut  les "Chair de poule" et les livres que je devais lire pour l'école : souvent des classiques à mon grand désarroi (ce n'est clairement pas ma tasse de thé). Je suis retombée dans la bain avec "Twilight"!

10. Quel est ton dernier achat compulsif ? (livresque, ou non !)
Un livre de méthodologie pour le BTS ESF! Oui, dit ainsi, ça ne respire pas la joie mais j'ai hâte de le recevoir <3

11. On t’annonce que tu vas devoir te couper de tous les réseaux et appareils de communication pendant 24h, tu survis ? 
Évidemment, j'ai des livres et bien d'autres activités ;)
Heureusement que ma vie ne se limite pas aux réseaux sociaux et autres appareils de communication...

 Mes petites questions : 

  • Quel est ton personnage préféré?
  • Une mauvaise habitude de lectrice/lecteur?
  • Quel livre idolâtres tu?
  • Quel super pouvoir rêverais-tu d'avoir?
  • Ta gourmandise préférée?
  • Ton blog littéraire préféré?
  • Ta série préférée?
  • Quel fût ton premier auteur auto-édité?
  • Fais moi découvrir une pépite littéraire!
  • Un livre que tu voudrais lire au plus vite!
  • Qu'est ce qui t'as donné envie d'ouvrir ton blog?

Pfffiou... ça y est! J'ai le cerveau qui fume là! Bon d'accord je ne me suis pas trop creusée pour les questions, je n'avais pas trop d'idée!!!

Je tague mes victimes sur Twitter ;)

dimanche 21 mai 2017

Exilium : L'internat

Auteur : Frédéric Bellec
autoédition
Format numérique

Résumé : 


« Cette semaine-là, de fortes chutes de neige exigèrent la fermeture du lycée où je travaillais comme ‘pion’, mais le maintien exceptionnel de l’internat permit l’hébergement de la poignée d’élèves bloqués sur place. 
Par ma proximité avec le lieu de travail, je fus le seul disponible pour assurer les nuitées. La semaine se présentait alors avec un calme insolent : encadrer sept adolescents occupés à compter les flocons au sein d’un établissement vidé de son âme. Sauf que nous n'étions pas seuls ! 
Au début, j’expliquais aux élèves effrayés que le vent et le froid étaient à l’origine des souffles et des craquements. Jusqu’à ce que leur fréquence nous accule à l’évidence : quelque chose sans aucun lien avec la météo avait infiltré le dortoir ! Alors que je pensais avoir trouvé le calme dans la campagne du Centre France, après mon départ de la Côte d’Azur pour la petite ville de Saint-Amand-Montrond, j’allais découvrir un énigmatique Berry, qu’au XIXe siècle Chateaubriand avait décrit comme une contrée " où se passaient des choses étranges " ! »



Ce roman mes amis, fût une excellente surprise!  
Une très belle couverture, un résumé qui donne envie et surtout beaucoup de mystères et d'effroi. Cerise sur la gâteau, pour une fois, l'histoire se déroule en France! Alors, cela vous tente?  
Suivez le guide!


Nous somme dans la tête d'un AED (Assistant d’Éducation) ou plus vulgairement : un pion, du nom de Fred.
L'homme est sympathique, j'ai adoré sa relation avec les jeunes :  un très beau lien qu'il entretient avec eux tout en gardant un cadre éducatif bien défini, c'est qu'il faut les tenir ces petits bolides!
La vie suit son cours tranquillement jusqu''à ce qu'une tempête de neige mémorable bloque sept internes dans l'école. Fred habitant juste à côté est désigné responsable de ces naufragés.


Je vous plante le décor : un internat, sept gamins plus un pion multiplié par une foule de phénomènes étranges, qu'est ce que cela donne? Je vous le dis, une vraie petite merveille! 
Je n'ai rien vu venir et pourtant j'ai cherché les indices et je me suis escrimée à comprendre ces phénomènes, bien flippants, qui se déroulent à l'internat. 
Fred, d'abord stoïque va vite déchanter...
Un excellent roman qui mêle fantastique et horreur (bien que ce terme ne me semble pas tout à fait approprié).
Les événements s'enchaînent, vibrants et les jours s'égrènent...angoissants...
On peine à reposer ce roman dont le suspens vous tenaille tout comme l'avalanche de questionnements qui en découlent.
L'attente vaut le coup! Une belle surprise avec des perspectives de suite vraiment excitantes!


L'auteur a su créer un univers incroyable, de nouvelles légendes et des personnages vraiment attachants.
Il continue à faire peser une certaine tension sur son lecteur et cela jusqu'à la fin, tellement frustrante que vous serez obligés de continuer cette superbe saga qui sent le phénomène à plein nez!
Une plume fluide, addictive qui mène les actions et rebondissements avec brio!

Je vous le dis les amis, ne passez pas à côté d'EXILIUM, une vraie petite merveille!



En bref, une merveille de suspens et de fantastique, complètement addictive!

 

samedi 20 mai 2017

Les carnets de Pauline Thot

Auteur : Rebecca Brocardo
Autoédition
Format numérique


Résumé : 


1999. Pauline étouffe dans sa petite ville de province. Introvertie et malmenée en classe, elle ne revit que pendant les vacances en Corse, où elle se découvre à la fois désirable et vulnérable.
Pour assouvir sa soif de liberté, elle se révoltera tour à tour contre l’autorité, les hommes et la société. Dans ses carnets, Pauline raconte à la première personne sa lutte solitaire contre la honte et la culpabilité qu'elle ressent dans sa construction en tant que femme dans un pays où leur condition et leur sexualité posent toujours problème. Avec son « Je », elle joue à se moquer de tout pour ne pas souffrir.
Véritable journal de société, ce récit riche et sensible témoigne de la difficile transformation d’une adolescente en adulte, dans une fin de siècle ponctuée par de profondes mutations technologiques et sociétales. C’est en partageant son vécu qu’on s'attache à l'héroïne, à son histoire, et à son parcours.



C'est avec curiosité que je voulais découvrir cette mystérieuse Pauline qui en plus se trouve être née plus ou moins dans les mêmes années que moi.
Pour le coup, je pouvais vraiment me mettre à sa place et comprendre cette évolution qu'elle subit en même temps que la société qui l'entoure se transforme.


Le récit nous est raconté par Pauline à travers les lignes qu'elle dépose sur ses carnets : exutoire de ses incompréhensions du monde qui l'entoure mais aussi de ses questionnements sur la position qu'elle occupe dans la société et celle qu'elle cherche.
Un deuxième narrateur intervient permettant d'avoir un point de vue plus objectif et moins pétri d'émotions que les mots de Pauline. 
C'est une manière de faire que j'ai trouvé vraiment intelligente : nous ne sommes pas sous l'influence permanente de la tempête émotionnelle qu'incarne Pauline ce qui nous permet d'avoir un jugement, une manière de voir les événements, plus neutre.


Je ne suis pas une grande amatrice du genre épistolaire comme vous le savez sans doute, mais le fait que ces carnets soient de temps en temps refermés pour laisser la parole à un narrateur inconnu m'a permit d'apprécier davantage le roman.
Cependant, j'ai trouvé parfois le récit trop "factuel", je m'explique : on assiste à une avalanche d'événements dans la vie de Pauline
Cependant,  je n'ai pas eu le temps de m'imprégner d'un événement qu'un autre venait interférer. 
En conséquence, je n'ai pu m'immerger pleinement dans ce roman.
Pauline est pourtant un personnage très intéressant et complexe qu'il est plaisant de vouloir effeuiller, décortiquer pour la comprendre, elle et ses émotions si intenses et tempétueuses.
J'ai été prise dans une tornade qu'est la vie de Pauline, ponctuée de découvertes, de désillusions et parfois de joie.
Je pense que beaucoup d'adolescent(e)s peuvent se  retrouver en Pauline et l'auteure a magnifiquement décrit son personnage comme son univers qui sont criants de réalité, je parle en connaissance de cause étant donné que certains faits ont trouvé un écho dans la mémoire de celle que j'étais adolescente.


Une très belle plume, des descriptions légères et à la fois complexes sachant désigner chaque émotion avec le mot qui lui sied le mieux. Les émotions sont incroyablement bien décrites et même si effectivement je n'ai pu m'immerger pleinement dans cette histoire, je reste impressionnée par la plume de Rebecca Brocardo, une auteure de grand talent.


En bref, un témoignage extrêmement réaliste qui ne peut laisser indifférent!

dimanche 14 mai 2017

Amisseum

Auteur : Maes Larson
Autoédition
Format numérique


Résumé : 


Notre imagination aime nous jouer des tours. C’est probablement ce qu’Adam aurait souhaité se dire cette nuit après s’être réveillé en plein sommeil. Mais ce fut tout le contraire. Rien ne l’aidait à s’ôter de l’esprit ce qu’il avait vu, ni sa mère et encore moins ses fidèles compagnons Ryan et Isaac.

Ensemble, ils vivaient une vie de lycéen avec les joies et les peines qui vont avec. Pourtant, une seule chose semblait préoccuper Adam depuis quelques jours.
Qui était cet homme qu’il avait aperçu dans la nuit sombre ? Et ce lieu ? Etait-il réel ? Il n’avait jamais rien vu de tel.
Autant de questions auxquelles Adam et ses amis tenteront de répondre dans une aventure qu’ils n’avaient pas choisi et à laquelle ils ne pourront pas échapper.

 Encore une belle trouvaille de l'autoédition! Des adolescents, un monde mystérieux et inconnu, des pouvoirs : le genre de mélange que j'apprécie tout particulièrement, vous devez commencer à en avoir l'habitude!
De plus, la mystérieuse couverture de ce roman a un peu plus piqué ma curiosité : Je l'ai trouvé sobre mais vraiment belle avec ses couleurs bleutées, le château... Cela me fait penser à une toile de peinture pour le coup (et non je n'ai pas mis de gouache dans mon cappuccino, je suis en mode artiste c'est tout...non mais).


J'ai bien aimé cette histoire et  j'ai été vraiment surprise du chemin qu'elle a emprunté.
Nous faisons la connaissance de trois amis aussi différents que liés par une solide amitié de plusieurs années.
Leurs vies suivaient leurs cours jusqu'à ce que des rêves et autres catastrophes remettent tout en cause...

L'auteur prend le temps de poser les événements. On assiste à la vie de lycéen de nos trois amis et à tout ce qui incarne leur réalité, leur quotidien.
Ce n'est pas bâclé, on a largement le temps de s'immerger dans ce monde et de voir fleurir les différentes interrogations du trio face à des événements étranges.
Et c'est sans prévenir que l'auteur, ce sadique, secoue tout ce beau monde comme une boule à neige pour leur ouvrir un tout nouvel univers et peut être quelques réponses...


L'auteur a une très belle plume et il manie les différents niveaux du langage avec aisance.
J'ai apprécié que les trois personnages principaux, des lycéens, parlent avec des expressions typiquement adolescentes et une syntaxe pas toujours correcte, ça m'a fait sourire et surtout : c'est la réalité!
Quand, face à eux, il y a des individus du même âge qui parle de manière très soutenue voir châtiée, la fissure entre les mondes ne pourrait être plus visible.

Maes Larson décrit parfaitement son univers et il n'a pas besoin de s'appesantir des lignes et des lignes sur un paysage.
On sent que c'est fait de manière très naturelle, instinctive et pourtant précise.
Je me suis parfaitement représenté son univers et j'ai adoré découvrir tous ses secrets et ses différences avec le nôtre.


Pourtant, il y a quelques moments où j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs : beaucoup de découvertes, de discussions, de ballades et cela commençait à être pesant mais c'est également le temps qu'il faut pour installer tout un univers et sa politique je suppose.
Il y a une myriade de personnages et il faut bien leur laisser un peu de place!
C'est vers la fin du livre que les événements s'emballent et s'accélèrent : beaucoup d'actions, de sang et de "magie"!
J'ai adoré voir évoluer nos amis et avec une telle fin, il me tarde de lire la suite qui promet d'être savoureuse!


En bref, un univers fabuleux à découvrir qui promet encore beaucoup de surprises!

samedi 13 mai 2017

La bibliothèque magique

Auteur : Tia Cotant
Autoédition
Format numérique



Résumé : 



Amandine, 13 ans, se rend dans sa bibliothèque préférée pour faire un exposé sur la bibliothèque d'Alexandrie. 
C'est alors qu'elle va faire une découverte surprenante: elle peut voyager à l'intérieur des livres. 
dSuivez ses aventures dans divers romans et laissez-vous porter par la magie ...

Un roman qui fût une très jolie surprise!
Une belle histoire qui montre la précocité et l'empathie de sa jeune auteure qui fait preuve d'autant de spontanéité qu'une perception très fine de sentiments plus sombres. 
Une compréhension de notre monde qui m'a impressionnée de la part d'une si jeune auteure qui, je l'espère, me fera le plaisir de nous offrir d'autres belles histoires!



Nous avons un roman en deux parties qui, en un certain sens, illustre les deux personnalités de l'enfance, c'est le sentiment que j'en ai eu tout du moins^^

On voyage dans la féérie dans une première partie toute en légèreté et nostalgie pour nous tous qui avons un moment où un autre lu des contes de fées. 
C'est une histoire pleine de fraîcheur et de bons sentiments, très sympa!

Pour la deuxième partie, changement de décor et surtout d'histoire mais chut je ne révèle rien. 
On voyage avec l'héroïne dans une histoire vraie, historique et surtout dramatique et c'est là que l'auteure nous montre tout son talent. 
Les liens qu'Amandine tisse avec le personnage de l'histoire sont émouvants et emprunts de cette franchise qu'on ne trouve que chez les enfants.
Mais parallèlement, l'empathie qu'Amandine développe vis à vis de sa nouvelle amie est très profonde et poignante car elle sait comment va se finir l'histoire et on ne fait qu'un avec sa détresse. 
Nos cœurs se serrent à l'unisson...


J'ai également beaucoup aimé les illustrations qui ponctuent le récit et tout particulièrement la couverture qui est splendide.
L'auteure a une jolie plume, fluide et sincère qui promet une belle évolution à venir!



En bref, un jolie histoire pour une jeune auteure prometteuse!