dimanche 20 août 2017

Caraval

Auteur : Stéphanie Garber
Edition : Hodder & Stoughton
Format numérique
Langue : Anglais

Résumé : 


Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un jeu... 
Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n'est qu'illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l'on ne se réveille pas...
Titre original : Caraval (2017)


Cela fait longtemps que je vois ce livre se balader sur la blogosphère, les premiers avis étaient dithyrambiques puis d'autres clairement négatifs donc je ne savais pas trop ce que me réservait ce roman.
Il n'a fallut qu'une petite promo kindle de la version VO et youplaboum : direction ma liseuse!

Déjà, niveau anglais, il est très abordable, aucun problème de compréhension.


J'ai adoré l'univers de Caraval : un jeu plein de mystères mais aussi une enquête et tout cela saupoudré d'une pincée de romance.
On a une atmosphère particulière nimbée de magie exacerbée par le fait que le jeu se déroule toujours de nuit.
On ne sait jamais ce qui est réel ou non : cette femme se fait-elle agressée ou est-ce une actrice? etc.
Le doute persiste encore et toujours : la magie est elle réelle ou sont ce simplement  des effets spéciaux?
Scarlet va tout faire pour gagner le jeu et ainsi retrouver sa sœur.


J'ai beaucoup aimé les personnages que je redoutais car j'avais peur qu'ils soient un peu plats : Scarlet est loin d'être une héroïne "badass" et peine à se dépêtrer de ses peurs mais on s'attache à elle malgré sa naïveté car elle irradie de tout l'amour qu'elle porte à sa sœur et c'est tout simplement beau à voir!

La plume est simple et sans fioritures mais décrit parfaitement l'environnement du jeu : les lumières, l'ambiance, les personnages et on s'immerge avec plaisir dans cet univers si mystérieux...


En définitive, Caraval fut une jolie surprise et c'est avec plaisir que je renouerais avec cet univers à la sortie du tome 2!


vendredi 18 août 2017

Les petites reines

Auteur : Clémentine Beauvais
Edition : Sarbacane
Pages : 270

Résumé : 


À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.

Cela faisait longtemps que je voulais découvrir ce roman, j'en ai tellement entendu parler chez les booktubeurs dont les avis étaient dithyrambiques que je n'ai pas pu résister!
Et surtout l'histoire... Avec un résumé pareil, c'était obligé que je le lise!
Je ne connaissais pas la plume de Clémentine Beauvais et ce fût une belle surprise.


Ce roman est un concentré de bonne humeur, de rires mais aussi de tolérance.
Subtilement Clémentine Beauvais pointe du doigt les travers de notre société, notre intolérance et surtout le monceau de préjugés que nous trainons derrière nous.
Si vous voulez vous insérer dans la vie, il faut faire telle taille, tel poids et s'habiller de telle manière...
Mais tout cela est fait sans mauvais fond, avec humour et sans jamais diaboliser.

J'ai adoré Mireille, son humour est vraiment décapant et la répartie qu'elle a est juste savoureuse!
Elle désamorce toutes les situations avec des répliques aussi fines que drôles et devient un soutien inébranlable pour ses nouvelles amies, dévastées par leurs titres de boudins.

Je n'ai pas vu défiler les pages, du pur bonheur.
Une histoire feel-good qui donne le moral et greffe un sourire sur nos visages.
C'est un roman farfelu et impertinent que j'ai adoré découvrir et j'ai hâte de lire de nouveau un livre de Clémentine Beauvais!


Une aventure savoureuse et tellement drôle!


The Glass Magician (The Paper Magician Series, Book 2)

Auteur : Charlie N. Holmberg
Editeur : 47north
Format numérique
Langue : anglais

Résumé : 


Trois mois après avoir rendu son cœur au magicien Emery Thanes, Ceony Twill est bien partie pour devenir Plieur. Malheureusement, toutes ses pensées ne sont pas uniquement tournées vers la magie du papier : bien qu’on lui ait prédit une histoire d’amour, Ceony n’a toujours pas réussi à dépasser la barrière étudiant-professeur qui la sépare d’Emery, en dépit de leur intimité grandissante.
Lorsqu’un magicien revanchard est persuadé que Ceony possède un secret, il fait le vœu de le découvrir… même si cela doit compromettre l’essence même de leur magie. Ceony comprend qu’elle devra trouver les vraies limites de ses pouvoirs quand ceux qu’elle aime le plus se retrouvent victimes d’une série d’attaques dirigées contre elle… tout en faisant en sorte que son savoir ne tombe pas entre de mauvaises mains.

Titre original : The Paper Magician Series, book 2: The Glass Magician (2014)


J'avais adoré le premier tome et j'avais hâte de découvrir la suite!
Ce second tome ne m'a pas déçu! 
On y découvre l'univers des "Gaffer" (nom anglais, je ne sais pas comment il a été traduit en français), ces magiciens qui manipulent le verre et tout ce qui s'y apparente (miroir...)


On a un tome à l'ambiance bien différente, j'étais moins dans la découverte et plus dans le suspens pour le coup car Ceony va être traquée, tout comme sa famille et elle a un certain talent pour se mettre dans le pétrin... 
Un univers qui paraitrait "jeunesse" au premier abord mais l'auteure n'hésite pas à semer quelques cadavres au passage. 
Ce monde est aussi doux qu'il peut être violent et j'ai trouvé ce contraste assez saisissant.

J'aime toujours autant l'univers magique qui est développé, un magicien qui manipule le papier, je crois que ce n'est du jamais vu! 
Et surtout, pour une fois, le personnage principal ne manipule pas ce qui est le plus puissant et le plus dangereux... Clairement, le papier a ses limites dans la défense tout comme dans l'attaque...

J'aime beaucoup le personnage de Ceony, courageuse et un peu trop téméraire. 
Elle pourrait agacer mais non... 
L'auteure nous a crée un personnage tout ce qui a de plus "normal", elle n'est ni une élue de prophétie et ne possède pas de pouvoirs extraordinaires et j'ai aimé suivre un personnage, qui pour une fois, peine à se frayer un chemin dans le monde.
Son amour pour Emery est touchant mais la partie romance à l'avantage d'être peu présente mais juste en filigrane... Ce qui est amplement suffisant!


J'ai hâte de découvrir le troisième tome car la fin que nous a offert l'auteure promet de beaux rebondissements!


jeudi 17 août 2017

Les Elus : La prophétie d'Akus

Auteur : Egerie
Autoédition
Format numérique

Résumé : 


José, Marie et Lucie ont 20 ans. Lors d'un été caniculaire, rien ne les avait préparé à ce qu'ils allaient vivre. Pris au piège d'une forêt étrange, ils vont y découvrir une maison abandonnée qui cache un grand secret.
Entraînés dans un autre monde par une relique magique, ils se retrouvent séparés. Dans leur quête pour se retrouver, ils apprendront que cette forêt, cette maison, cette relique ne les ont pas piégés au hasard. Une antique prophétie avait annoncé leur venue au temps d'un passé oublié.
Le puissant Mage noir Ramalack, oeuvre pour plonger le Troisième monde dans le chaos et les ténèbres en imposant sa domination.
José, Marie et Lucie sont seuls à pouvoir sauver son étrange peuple de la magie du sorcier et de sa horde de créatures maléfiques. Mais avant de se retrouver, avant d'accomplir la prophétie, il leur faudra affronter nombre de périls et créatures mythiques.



De la bonne vieille Fantasy, il y avait un moment que je n'en avais pas lue, enfin je crois, j'ai fais plusieurs fois le tour de mon bocal depuis!

L'auteure nous offre une très belle plume qui manie parfaitement les descriptions, les situations et événements inhérents à ce monde.
J'ai aimé découvrir les différents aspects de cet univers à travers le chemin que vont emprunter nos trois personnages : les montagnes, les plaines, les marécages ainsi que les différents guides qu'ils vont rencontrer sur leur chemin.
Une aventure dépaysante!


J'ai un peu moins apprécié l'utilisation de créatures mythologiques déjà existantes... C'est une chose que je reproche souvent aux romans de fantasy : le mélange de mythologie nordique, grec avec des créatures "habituelles" de la fantasy m'a fait tiquer.

C'était une bonne lecture mais je n'ai pas pleinement accroché, quand bien même l'univers soit parfaitement maitrisé par l'auteure et offre des myriades de découvertes et de surprises.
Les goûts et les couleurs ne se décident pas.
Pour autant, ce roman a reçu un bel accueil par le public et je ne m'inquiète pas pour son avenir.


mercredi 16 août 2017

Eleanor & Park

Auteur : Rainbow Rowell
Edition : Orion
Format numérique

Résumé : 


Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l'habitude de s'asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l'ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths.


Cela faisait tellement longtemps que j'entendais parler de ce roman que je brulais de le découvrir <3
Étant donné que je peux lire ne VO désormais, j'ai pu lire cet ebook à un prix tout mini riquiqui!


J'avais vraiment peur d'être déçue par ma lecture ou qu'elle soit ennuyeuse, je me méfie toujours un peu du contemporain mais ce ne fut pas du tout le cas.
Un gros coup de cœur pour ce roman!

L'histoire de base est très simple et c'est grâce à cette simplicité qu'on savoure les sentiments qui s'y déploient librement.
Rien d'extraordinaire me direz vous et vous auriez tord!  
Mon cœur a fondu pour Eleanor et Park, deux personnalités très distinctes qui vont pourtant s'aimer plus que tout.
J'ai été chavirée par ce qui se construit entre eux, cette relation, cet amour naissant qui va devenir le point de mire de toute leur vie.


Eleanor m'a particulièrement touchée, elle a déjà tellement subit que la moindre brimade qu'elle essuie m'a fendu le cœur. 
Le roman nous permet de voir les pensées de chacun et d'assister à la naissance d'un amour incroyablement beau et saisissant mais également à des peurs et des secrets qui le mettent en péril.

Un roman pourtant si simple mais qui referme tellement d'émotions incroyables, j'ai eu beaucoup de peine à le refermer et à dire adieu à ces deux personnages que j'ai tant aimés.


Je vous le conseille mille fois



lundi 14 août 2017

Angelfall : Penryn et la fin du monde

Auteur : Susan EE
Edition : Skyscape
Format numérique

Résumé : 


Le monde court à sa perte. Depuis six semaines, les anges attaquent les humains et ont entrepris de détruire la civilisation. Alors que Penryn tente de prendre soin de sa petite sœur, Paige, handicapée, et de sa mère, paranoïaque et schizophrène, elle assiste à une scène terrible : un ange, Raffe, se fait couper les ailes devant elle par d’autres de son espèce. Penryn se fait repérer et les anges kidnappent sa petite sœur. L’ange blessé est laissé pour mort. Penryn décide de lui venir en aide, car il est le seul à pouvoir révéler l’endroit où ils ont emmené Paige. Même s’ils sont ennemis, ils entreprennent ensemble leur voyage qui les mène jusqu’à San Francisco, où les anges ont établi leur nid. Raffe espère pouvoir se faire greffer des ailes et Penryn entrevoit enfin la possibilité de sauver sa sœur. Mais c’était sans compter sur la résistance humaine qui se met en place, la nature maléfique de certains anges et l’évolution de la relation entre Raffe et Penryn...
Titre original : Penryn & the End of Days, book 1: Angelfall (2011)


Ce roman est particulier pour moi, cela faisait longtemps que je souhaitais le lire et je ne sais pas ce qu'il m'a pris mais j'ai décidé de le lire en anglais...
C'était la première fois que je lisais en VO et j'avoue qu'avec la liseuse, c'était super, car elle donne des définitions de mots compliqués automatiquement et on peut faire une recherche sur le dictionnaire anglais sur n'importe quel mot.
C'est génial pour remettre son anglais à jour surtout quand ce dernier n'a pas été utilisé depuis un certain temps... Si je peux lire en anglais, n'importe qui peut le faire ;)
Je confirme que c'est très différent de lire en VO.
Effectivement, on sent que la traduction enlève quelque chose au récit initial : c'est comme un filtre ou un voile qu'on déposerait sur l'histoire...


J'ai vraiment adoré cet univers!
Un monde post-apocalyptique où les anges ont pris le pouvoir : cruels, violents et sans pitié...
On se demande pourquoi ils ont attaqué notre monde du jour au lendemain, n'y laissant que des cendres et peu de survivants.
Beaucoup de questions sont soulevées mais peu de réponses sont données, le suspens est vraiment bien maitrisé et donne une tension supplémentaire à l'histoire.
C'est un page-turner, impossible de le lâcher, j'ai voulu connaitre le fin mot de l'histoire!
Aucun temps mort, il se passe toujours des événements qui agissent sur le récit comme des secousses sismiques.
Toute rencontre a son importance...


Les personnages sont délicieusement attachants, je les ai adoré!
Penryn est impressionnante, une vraie guerrière, elle n'a pas froid aux yeux et n'hésite pas à braver les dangers tout en conservant une belle humanité.
Raff est un ange dans toute sa splendeur : orgueuilleux, puissant, intimidant, son regard glacerait n'importe qui et on ne cesse de se demander qui est il? Et pourquoi ses propres frères d'armes lui ont coupé les ailes?

Un premier tome mouvementé, pétri d'actions, de peur, d'événements et découvertes en tout genre.
J'ai d'ores et déjà le tome 2 dans ma PAL!

Un premier tome explosif!

 

dimanche 13 août 2017

La Parthénogénèse

Auteur : Anne Laure Julien
Autoédition
Format numérique

Résumé : 


Si vous tombez toujours amoureuse des hommes mariés ou des psychopathes, si votre belle-mère est un dragon, si vos enfants vous reprochent d’être une mauvaise mère, si votre meilleure amie s’apprête à épouser un dangereux manipulateur, venez retrouver Sophie en pleine canicule de 2003.
parthénogenèse (du grec parthenos : vierge): reproduction sans intervention d’un mâle dans une espèce cependant caractérisée par la présence des deux sexes.(Larousse).


Je ne savais trop à quoi m'attendre avec ce roman mais j'aime relever des défis et surtout découvrir de nouveaux univers!

J'ai bien aimé le personnage de Sophie, une femme qui a décidé d'être mère solitaire et d'emprunter la semence de son partenaire pour procréer.
Oui mais voilà, dans notre société, les mères isolées, comme nous les appelons, sont pointées du doigt. 
On ne conçoit pas que la parentalité puisse être assumée par une seule et même personne et surtout qu'elle ait "choisi" de l'assumer.
J'ai apprécié la manière dont l'auteure traite le sujet toujours via la dérision ou l'ironie de son personnage.
Oui, notre société est encore très conservatrice à ce niveau là.


Un autre thème du roman traite des "belles mères" et cela m'a fait beaucoup sourire car il faut bien l'admettre que la plupart des situations rencontrées dans l'entourage de Sophie ont des airs de déjà vu!
Qui n'a pas eut sa belle mère sur le dos lui disant comment s'occuper de son enfant ou maternant son mari... Je vous vois crisser des dents d'ici... ^_^

Après, nous découvrons le cas bien connu de l'homme marié... Vous savez celui qui promet de quitter sa femme etc mais qui soudain retourne dans ses bras pour des raisons plus ou moins vaseuses il faut l'admettre. Appelons ça de la lâcheté, je pense que c'est plus simple ainsi...

Beaucoup de situations sont vécues par le personnage et l'auteure s'en sert avec brio pour illustrer ses propos et sa vision de la société en règle générale, pétrie de préjugés et autres joyeusetés.
J'ai beaucoup aimé sa manière de traiter ces thèmes bien que j'en critique certains :-p


Une lecture sympathique qui reste une critique en règle générale, c'est ainsi que je l'ai ressenti.
Pour autant, j'aurais aimé que le récit soit moins morcelé et peut être plus mouvementé : les personnages passent et disparaissent.
J'ai eu l'impression qu'il n'y avait pas vraiment d'histoire, c'est une tranche de vie, et cela m'a manqué.
Je ne suis pas une grande fan de ce genre de récit contemporain en fait mais j'ai su apprécier la vision de l'auteure.